« Être Français ce n’est pas un prénom, c’est un état d’esprit.« 

Si je me prénommais Aicha, je devrais m’appeler Nina en 2022.

Si je me prénommais Samuel, je serais Marcel en 2022.

Mais, quelle chance, n’est-ce-pas M. Zemmour ? Je porte un prénom bien vieille France et je ne devrai pas en changer. « Vite mon prénom » me dit qu’en effet :

« Votre prénom est conforme à la loi du 1er avril 1803 ✅
Vous n’aurez pas besoin de changer de prénom en 2022. »

C’est le jeu auquel jouent tous les jeunes dans les cours des écoles aujourd’hui. On ne vous tire pas notre chapeau. Et demain, on devrait encourager tous les Henri, les Jeanne, les Marie, les Marcel à se rendre à la mairie pour demander à changer de prénom parce que Zemmour porte préjudice à la France.

Alors, sur ce blog, tous les articles seront dorénavant signés d’un prénom qui ne vous plaira pas. Et c’est tant mieux s’il ne vous plaît pas. Parce que nous, on pense comme Mohamed et aujourd’hui, on signe Mohamed.

« Être Français ce n’est pas un prénom, c’est un état d’esprit. La force de notre pays n’est pas la désunion mais plutôt l’envie de croire en le talent de chacun. Non pas pour son prénom mais par ce qu’il peut apporter à la France et au collectif. » Mohamed Bouhafsi