Maurice Marcel Gabriel Revelut est né le 3 janvier 1923 au Maroc. Son père Aimé François, originaire de Saône-et-Loire,  était élève-pharmacien lorsqu’il épouse Jeanne Tissier en 1891 à Mâcon. Il se remarie avec Anne Denizot en 1909 à Dijon.

Aimé Revelut exercera comme manipulateur-radiologiste dans les années 1930 à l’hôpital indigène de Casablanca au Maroc. En 1938, la famille Revelut vit à Casablanca rue d’Avignon, villa Mathilde.

Maurice est né à Rabat. Il a obtenu son « certif » en juin 1934 à l’École industrielle et commerciale de Casablanca (actuel lycée Al Khaourizmy).

Il entre à La Prat’s dans la section menuiserie en octobre 1938. Ses copains de promo s’appellent Yvon Giloux, Gabriel Déchant[1], Serge Laly[2] ou encore Jean Rigolet…

Maurice quitte La Prat’s le 15 juillet 1940. Il a dix-sept ans. On le retrouve à l’École des Arts-et-Métiers d’Aix-en-Provence en 1941.

F.F.I. en 1944, il meurt à l’hôpital de Périgueux le 20 octobre « des suites de ses blessures ». Son nom figure sur le monument aux morts de Casablanca. Il a obtenu la mention « Mort pour la France[3] ».

À consulter un blog intéressant sur la résistance en Sud-Ouest : http://resistancefrancaise.blogspot.com/


[1] Voir l’article : « S. Dechant, gadz’art, franc-maçon et résistant. »

[2] Voir l’article : « Serge Laly, Prat’sien F.T.P.F. au groupe Vauban. »

[3] Service historique de la Défense, Vincennes GR 16 P 507059