Poursuivons notre promenade sur les pittoresques chemins Clunisois devenus de nos jours de très sérieuses et officielles rues. Tout d’abord, le « chemin de Foitin en Belair ou de la Fontaine de Douceroux » (appellations de 1770) est désormais la rue de Belair.

Ensuite, la rue du 19 mars 1962 bien connue de nos collégiens et lycéens était un axe de communication important, mentionné à la fin du XVIIIe siècle tantôt comme « Grand Chemin de la Porte Saint Odille à Jalogny » ou bien « Grand Chemin tendant de la Porte Saint Odille à Vaux ».

De la même manière, en 1770, l’actuelle rue Jacques Guéritaine était elle aussi un « Grand Chemin allant de la Porte du Merle à Montillet ou Château » tandis que notre rue du Commandant Laurent Bazot n’était que le modeste mais précis « Chemin allant à Saint-Clair ».

Même concision sur le cadastre du XVIIIe siècle pour la rue Léo Lagrange bien nommée « Chemin allant à la Tour du Foîtin, (orthographe de l’époque pour Fouettin !).

Enfin, à noter une destinée différente pour le Chemin des Vignes qui apparaît en 1693 sur le terrier BOLLO comme le « Chemin de la porte de la Chaîne aux quatre Moulins » pour accéder moins d’un siècle plus tard au titre de « rue de la Chaîne » avant de retrouver son appellation actuelle de Chemin des Vignes. Sic Transit Gloria Mundi !

La gazette de Cluny, fév 2003-nov. 2003.