Le réseau ? Des agents ? Seg, Bayonne, Ginette, Bauj, Becq, l’oncle P et Maas…

Nous avons vu, dans un précédent « Les mots de la résistance » (n°5) que dans l’entourage des deux femmes Zimberlin, nous avions Gustave, Gilles et G. La liste s’allonge avec des Seg, Becq, Bayonne, Bauj, Ginette, Oncle P, et Maas. Aucun de ces patronymes n’a été retrouvé dans le recensement de Cluny en 1936 ou dans d’autres sources de 1942 (Liste des tickets de rationnement en 1942 par exemple), hormis « Maas » qui est le beau-frère d’Henri Daget, professeur à La Prat’s. Qui sont ces personnages -femmes ou hommes- qui font les trajets Cluny-Avignon ???

Quant à « L’Oncle P », selon Serge Kastell, il peut s’agir d’un personnage important, chef(fe) de réseau ou de mouvement ? Envoyé(e) de Londres ?

Lettre à Sophie, avril 1942. « Me Seg n’a pas renoncé à venir à Cluny mais ce n’est pas pour tout de suite et il n’y a rien de sûr. Je ne suis pas allée voir Me Bayonne pour lui demander les prix. »

Lettre à Sophie, mai 1942. « Sans nouvelles de Me Seg…« 

Lettre à Sophie, mai 1942. « J’ai eu le petit fils du père Bauj qui est joliment costaud. Lui, quel gaillard ! Il se promet d’aller te voir un de ces jours. Si M. P était venu il en aurait profité pour l’accompagner. »

Grande tablée chez les Zimberlin à Lopy.

Lettre à Sophie, mai 1942. « Le petit fils du père Bauj est parti ce soir. La jeunesse aime trotter.« 

Sophie doit-elle s’attendre à recevoir à Avignon un agent passé par Cluny ??? Fallait-il qu’elle s’attende à recevoir Bauj et M. P qui lui n’est pas arrivé ?

Lettre à Sophie, Noel 1943.« Me Seg passera vous voir avant peu.« 

Lettre à Sophie, 28 décembre 1943. « Me Seg t’a fait des pâtes de coings. Les nougats sont succulents et rappellent le bon temps…Grâce à toi Noel aura connu des friandises de choix. Tu peux refondre la pommade que je t’envoie. Elle se conserve mieux. Finissez bien l’année, commencez la mieux encore. Il vaut mieux ne pas trop réfléchir à ce qui va nous tomber sur le râble !! Encore merci et bonne année. Je compte voir Ginette à la rentrée mais peut-on jamais savoir ! elle se fait de plus en plus rare hélas !« 

Lettre à Sophie, 14 janvier 1944. « Me Becq ira vous voir dès qu’elle en aura le loisir. On voudrait s’endormir jusqu’à ce soit fini !« 

Lettre à Sophie, 10 février 1944. « L’oncle P doit venir fin février mais rien ne dit qu’il repassera par Avignon où il n’a pas remis les pieds. Maas va nous apporter des nouvelles de Grenoble pour mardi gras. Bon courage. »

© Famille Daget. Henri Maas.

La date de Mardi Gras est fixée au 22 février en 1944. La Zim est arrêtée le 15.