Des marchandes de tissu ?

Sophie tient à Avignon, le magasin « Les soieries Dandine ». Donc, rien de louche lorsque sa sœur lui parle chiffons à envoyer ou à recevoir. Et c’est toujours le fameux « Gustave » qui se charge parfois de convoyer la « dentelle rose et blanche »…. S’agit-il d’une petite fille ? – d’un parachutiste (dentelle= parachute ?)

Lettre à Sophie, octobre 1942.  Gustave vous aura porté lundi un morceau de dentelle rose et blanche. J’en ai eu deux pour 96F, c’est du beau travail, j’aurais préféré plus de blanc que de rose, ou même tout blanc, mais il doit en falloir très peu pour garnir de la lingerie.

Lettre à Sophie, automne 1942. Tu enverras les coupes dès que tu le pourras avec les échantillons pour tailleur d’été. Mais rien ne presse. Fais d’abord tes affaires. (…) J’espère que ton petit paquet est bien arrivé pendant ton absence. Dis à maman que je n’ai plus de lainages à lui envoyer par contre j’ai de beaux couvercles en aluminium pour mettre sur les casseroles vides.

Lettre à Sophie, 24 novembre 1942. Merci pour les coupes, arrivées hier à midi il va falloir que je me remette en contact je n’osais plus lever le petit doigt rappelle moi les prix STP.