Les Ravattes

Pour clore le chapitre des Ravattes, voici quelques indications sur l’actuelle rue des Ravattes. Au XVIIIe siècle, elle portait l’appellation de rue Bénétin ou de Bénétain alors que la rue Bénétin que nous empruntons aujourd’hui a été mentionnée successivement comme rue de la Malgarde (1693) puis rue des Trippes ou des Carreaux (1770). Quant aux Ravattes, ce terme désignait, sur le cadastre Napoléonien de 1802, simultanément l’impasse Aucaigne, la rue du Four et la Petite rue des Ravattes. Comprenne qui pourra !

La gazette de Cluny, fév 2003-nov 2003.