Françoise Chapuis épouse Antoine Commerçon en 1888. Ils exercent la profession de coquetiers (ils collectent les produits fermiers pour la revente). Ils auront neuf enfants : Jean, Jules, Claude, Simon, Pierre, Joseph, Joanny, Eugène et la petite dernière et seule fille Jeanne en 1909. Les cinq premiers garçons sont mobilisés et quatre sont « Morts pour la France ».

Famille Commerçon

Les maladies contagieuses (typhus dès 1914, grippe espagnole en 1918, rougeole,…) causeront la mort de très nombreux soldats. Ce fut le cas de Claude  dès septembre 1914 à l’hôpital des contagieux de Toul. Jean et Simon sont décédés en 1919 des suites de maladies contractées en service.

Jules tomba au tristement célèbre Bois d’Ailly en 1915. Il repose dans la nécropole nationale d’Apremont-la-Forêt (2652 Français dont 388 en ossuaire)

Pierre sera mobilisé le 21 août 1916 et sera le seul des 5 mobilisés à revenir. Résistant lors de la seconde guerre mondiale, il mourra en partant en déportation. Joseph et Joanny, résistants eux aussi, seront fusillés à Neuville-sur-Saône le 12 juin 1944.

J-B Lalande