Petite rue discrète et tranquille du champ de Foire, la rue de l’Étoile a cependant connu plusieurs appellations dont une première, citée en 1693, comme étant la très poétique « Ruette du Merdasson ».

La seconde, en 1770, fait référence très certainement à la construction d’un pont franchissant le dit Merdasson (devenu depuis l’honorable Médasson !) au niveau de l’ex-atelier Perrin : c’était, comme à Paris, la rue du Pont-Neuf.

À proximité, « la rue de l’Écartelée » que le terrier Bollo de la fin du XVIIe siècle orthographie : rue de la Cartelée. Une autre curiosité du cadastre de 1841 est à remarquer, car ce document identifie l’actuelle rue de l’Étoile comme étant la rue de la Cartelée… Géomètre distrait ou appellation usuelle, les paris sont ouverts…

Enfin, la Petite rue d’Avril qui, fort logiquement, se nomme en 1693 « rue d’Avril au Merle » va prendre en 1770 son nom actuel.

Publication : déc. 2003 à juillet 2004.